Site Loader

Je fais suite à votre reportage lors du journal télévisé du 21 Novembre 2020, mis en ligne sur internet à 20h29 : https://www.tf1.fr/…/voitures-hybrides-rechargeables-pas-si…

Plusieurs points m’interpellent concernant les informations que ce reportage contient. Je vais porter un jugement très décevant et à la limite du trompeur quant à son contenu et je vais, bien entendu, expliquer pourquoi j’ai cet avis.

Tout d’abord, c’est un reportage sur les hybrides rechargeables, on le distingue par le titre si prometteur: « voitures hybrides rechargeables, pas si écolos ».

Très bien, hâte de voir pourquoi !

Dans le reportage, vous avancez des chiffres en ayant un modèle en arrière-plan (à partir de 1 min 09), et on pense même que vous l’avez essayé pour l’occasion (à 2 min 25).

Le souci, c’est que le modèle mis en scène est une Toyota Corolla.

Ok, c’est une hybride tout simplement.

Ce n’est pas une hybride « rechargeable ».

Pourquoi apparaît-elle ? Elle ne se branche pas, elle n’a pas de prise, et donc, pas de « grosses batteries » comme vous dîtes.

Si demain, je fais un reportage sur les loups, et que je l’illustre avec un renard, je vais passer pour un con, non ?

Même si je dis, c’est bon, c’est presque pareil, cela reste un canidé, je pense que je serais ridicule.

Mais s’il n’y avait que ce souci….

Dans la présentation de votre journaliste, au début, à 20 secondes, elle indique : « Elles sont plus gourmandes à l’usage ».

Ok, mais quel usage? Comment ? Où ?

On le voit après, à l’usage, il faut penser à la recharger. Eh oui, le client n’a que 20 kilomètres d’autonomie au lieu de 40 kilomètres, car il ne l’a pas rechargée.

Si demain, je sors ma visseuse électrique, mais qu’elle n’est pas rechargée, je vais sans doute me fatiguer un peu plus pour installer mon cadre. D’autant que cette visseuse est quand même vachement plus lourde que mon tournevis.

La visseuse est donc inutile ? Ou bien c’est le fait qu’elle n’ait pas été rechargée qui la rend inutile ?

Dans ce cas, vous conviendrez que mon utilisation, ou plutôt, ma mauvaise utilisation du produit rend l’article beaucoup moins intéressant.

D’une manière générale, tout ce qui est sur batterie, quand on ne le recharge pas, c’est le bordel.

Utiliser un pigeon voyageur quand on n’a pas rechargé son portable, c’est galère !

Malgré tout, il y a un point où je suis d’accord avec vous, mais juste en partie.

C’est qu’une fois qu’il n’y a plus d’électricité, elle consomme plus à cause du poids, et, en général, d’un moteur thermique plus puissant.

Je suis en partie d’accord, pour une bonne majorité des hybrides rechargeables que l’on rencontre sur le marché, car elles sont soit électriques, soit thermiques. Pas vraiment les deux en même temps.

Malheureusement, je vais une nouvelle fois m’interroger sur les compétences que vous avez sur le sujet et sur votre travail d’investigation. Franchement, il faut approfondir un peu et se former correctement…

Certaines hybrides ont une base plutôt électrique, c’est-à-dire, que l’énergie électrique est toujours présente car c’est le moteur électrique qui est le moteur de traction (qui fait tourner les roues), et c’est lui qui démarre le thermique (pas de démarreur).

C’est le cas de la Ford Mondéo Hybride, de la Honda Jazz Hybride et du Honda CRV hybride, et de tous les modèles Hybride du Groupe Toyota / Lexus.

D’accord, ce sont des hybrides sans prise, comme la Toyota Corolla que vous avez utilisée par confusion (ou par ignorance ?) dans votre reportage.

Mais chez Toyota, ils ont également des hybrides rechargeables !

La Toyota Prius, le Toyota Rav4.

Sauf que ces modèles, quand il n’y a plus d’électricité, eh bien, il y en a encore !

En effet, quand ces véhicules ont consommé la “partie électrique rechargeable ”, ils passent sur la partie électrique « hybride ». Et donc, le véhicule ne consommera pas plus que le même modèle en hybride « classique » de la gamme.

Il consommera même moins, car la capacité de son moteur électrique est plus importante.

Avant de faire des reportages sur des domaines que vous ne maîtrisez pas, pourquoi ne formez vous pas vos collaborateurs ?

Cela éviterait de trouver autant à redire sur un reportage d’à peine 3 minutes, et surtout, cela le rendrait beaucoup plus pertinent et intéressant pour ceux qui vous regardent.

Si toutefois cela vous intéresse, nous sommes à votre disposition pour vous aider à informer correctement le grand public.

Cordialement,

Yohann WUYDIN

Post Author: admin9870

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial