Site Loader

Catherine Lefebvre-Vandevelde (CLV Avocat) assiste Conduite éco et sécurisée en tant qu’avocate et présente un parcours plutôt atypique. Elle a été secrétaire en 1981 avant de devenir clerc d’avocat puis juriste et obtenir une équivalence d’avocat en 2006. Il a fallu, pour cela, qu’elle reprenne des cours à l’université tout poursuivant son activité professionnelle. Pour avoir cette équivalence, il fallait avoir une maîtrise en droit et avoir travaillé 8 ans en qualité de juriste dans un cabinet d’avocat. Catherine a donc prêté serment en Juin 2006. Elle a travaillé 18 ans dans le domaine judiciaire puis s’est retrouvée par hasard dans le domaine juridique. En novembre 2015, elle s’est installée seule, dans un premier temps à Tourcoing puis, il y a deux ans, à Wambrechies. Elle exerce essentiellement dans le domaine du droit des affaires / droit des Sociétés.

Sa plus grande fierté en termes d’accomplissement professionnel est d’avoir osé s’installer en cabinet indépendant.

Une vie d’avocate, ça ressemble à quoi ?

Catherine Lefebvre travaille seule et touche à tout. Sa journée dépend des dossiers en cours. En effet, ses missions se divisent en deux temps : le traitement de dossier d’ordre juridique comme préparer des actes (constitution de société, secrétariat juridique, cession ou acquisition de sociétés ou de fonds de commerce, …), et en second temps, du traitement de la partie administrative (scanner des documents, envois, prise de rendez-vous…). Notre avocate consacre alors la majeure partie de son temps à son activité, parfois même le week-end. Mais elle forme également le personnel des cabinets d’avocats au sein de l’ENADEP, association de formation professionnelle. Elle s’est investie également dans le conseil d’administration du Club E6, Club d’entrepreneurs.

Ainsi fonctionne le monde des indépendants…

Quand notre avocate a du temps libre, elle s’occupe principalement de ses petites-filles et pratique des activités sportives comme de l’aquagym. Elle va aux concerts ou au cinéma.

Catherine Lefebvre et CES : quel lien ?

Avant CES, la formation d’éco-conduite n’était pas connue par Catherine bien que le monde de l’automobile lui était familier. Elle a connu l’entreprise car Yohann Wuydin est venu frapper à sa porte. Maître Lefebvre lui avait été recommandé pour constituer sa société.

Dans ce partenariat, Catherine Lefebvre assure le secrétariat juridique de Conduite éco et sécurisée et la conseille en cas de besoin. Cette relation très professionnelle est basée sur la confiance entre les deux entités.

Trouvant l’activité très intéressante, une bonne entente s’est créée aboutissant sur une formation d’éco-conduite suite à l’achat d’une Renault Zoé.

Catherine nous conseille !

Catherine a passé une très bonne heure de conduite avec nous.

L’essentiel pendant une formation est l’aspect humain et le contact avec le formateur ou la formatrice, nous exprime-t-elle. De plus, se sentir en confiance, à l’écoute pour répondre aux questions que l’on se pose lui semble indispensable.

Catherine et l’écologie !

Notre avocate essaie de faire attention à tout : imprimer en recto verso, faire du tri sélectif au bureau et à la maison, utiliser sa voiture électrique, recycler ses capsules de café. Elle fait attention à acheter des produits locaux et labellisés en provenance de France et autant que possible de saison. Ses courses se font chez des petits producteurs tout en essayant de sensibiliser sa famille.

Son cabinet parraine un rucher sur l’Ile de Ré (ABEILLE DE RE). Sur le long terme, un réel effort est fourni de sa part.

La formation Conduite éco et sécurisée vu par Catherine Lefebvre !

Catherine nous précise que c’est une grande fierté de réussir à baisser son niveau de consommation grâce à cette formation qui lui a permis d’être sensibilisée à la conduite et d’appréhender toutes les options de son véhicule.

Elle a pu voir une réelle différence en comprenant mieux l’utilisation de sa voiture. Beaucoup de choses lui ont été expliquées par les vendeurs de la concession mais sans rentrer dans les détails et sans lui apprendre les points essentiels notamment sur le fonctionnement de sa première voiture électrique. La formation CES lui a permis d’approfondir ses connaissances.

Selon Catherine, une relation de confiance, une réelle compétence, des explications simples et compréhensibles sont essentielles pour la formation à la conduite écologique. Cette bonne expérience lui permet de faire connaître cette formation à ses proches et de communiquer sur les réseaux sociaux.

L’année 2021 vue par une avocate !

Catherine espère pouvoir récupérer des libertés perdues l’année dernière, pouvoir revivre tout en faisant attention, pouvoir voyager de nouveau, revoir ses proches, refaire des fêtes de famille, retrouver la convivialité qui rythmait nos vies.

« Quand on perd quelque chose, on se rend compte à quel point c’était important ».

Post Author: admin9870

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial